RETROUVER BIEN-ÊTRE ET VITALITÉ

dans votre entreprise, lors de vos séminaires ou sur des salons

Face aux difficultés professionnelles, notre organisme est parfois trop sollicité et des symptômes apparaissent : nervosité, anxiété, insomnies, douleurs musculaires, problèmes de dos, etc.
Avec une pause de 15 minutes, le amma vous permet d’harmoniser l’énergie intérieure, de soulager vos tensions et chasser certaines douleurs, de vous sentir détendu, plus concentré et de retrouver plus de bien-être sur votre lieu de travail.

UNE TECHNIQUE SOURCE DE BIEN-ÊTRE

Le amma assis


« Amma » signifie calmer avec les mains en japonais. Cette technique manuelle issue des massages chinois « Anmo » introduite et développée au Japon consiste en des massages, des étirements et des pressions sur certains points d’acupuncture, au niveau du dos, des bras, de la nuque et de la tête. Elle procure détente et bien-être et aide à lutter contre le stress et la fatigue.

UNE MISE EN PLACE FACILE

Un massage assis et habillé


Le amma se pratique sur une chaise ergonomique très confortable, en restant habillé. Il nécessite peu d'espace. C’est une méthode facile à mettre en place sur votre lieu de travail, ou dans le cadre de salons, de séminaires, de congrès. 15 minutes suffisent pour retrouver détente et vitalité. Les pressions et massages chassent les tensions musculaires et harmonisent la circulation de l’énergie, produisant une profonde sensation de bien-être.

le resultat

Détente et vitalité retrouvées en 15 minutes


Une meilleure gestion du stress, une plus grande concentration, suppression des tensions, soulagement des douleurs de dos, profonde détente, immédiate sensation de bien-être. Les rythmes des pressions et des percussions permettent de se sentir à la fois très détendu et plein d’énergie.

UNE PRATICIENNE À VOTRE ÉCOUTE

Depuis mon enfance, je suis passionnée par l’Asie et tout particulièrement par la Chine. Après une licence de chinois aux « Langues’O » et une maîtrise d’anglais, j’ai suivi une formation de Relations Internationales à Sciences Po avant de m’investir plusieurs années dans des entreprises en lien direct avec la Chine.

En parallèle, j’ai répondu à un autre « appel intérieur » : celui du toucher. J’ai appris différentes techniques de massage et avec le plus grand plaisir, je me servais enfin de mes mains, j’étais ravie de faire bénéficier mes proches des BIENFAITS DU TOUCHER et des massages : massage indien – amma assis.

J'ai également été formée au shiatsu thérapeutique (en 4 ans) par le professeur BERNARD BOUHÉRET, praticien depuis plus de 30 ans, j’ai découvert la voie du soin à autrui. Mes mains qui jusqu’à présent procuraient du bien-être pouvaient aussi apporter SOIN ET SOULAGEMENT.

Le fait d’avoir travaillé en entreprise avant de pratiquer le amma et le shiatsu me permet de mieux comprendre le stress, les tensions et les douleurs des personnes que je rencontre. Pour l’avoir vécu, je sais qu’il est parfois difficile d’abandonner ses dossiers 15 minutes car tout est urgent et les journées sont trop courtes pour accomplir tout ce qui est à faire. Mais finalement une pause de 15 minutes c’est bien peu et cela permet de prendre du recul, d’être beaucoup plus détendu et efficace en reprenant ses dossiers ou ses activités quelles qu’elles soient. Ma pratique actuelle du amma et du shiatsu me conforte dans mes choix et est pour moi une GRANDE SOURCE DE JOIE et d’ÉPANOUISSEMENT.


Je pratique aussi le shiatsu à l’hôpital Cochin et à la Pitié Salpêtrière
Diplômée de l’EST (École de Shiatsu Thérapeutique, Paris)
Membre de L’AIST (Association Internationale de Shiatsu Traditionnel)
Membre de l’UFPST (Union Française des Praticiens de Shiatsu Thérapeutique)
Praticienne de amma assis, diplômée de l’association Les Nouveaux Nomades
Diplômée de l’école de massage Maxam (massage indien)




















Ils m'ont fait confiance :

Carmen Vallée Duval

Praticienne de shiatsu thérapeutique

Tél. : 06 18 68 44 56 - Mail : carmen.valleeduval@free.fr

Shiatsu thérapeutique

© 2015 / cvdamma.com - Réalisation : Romain Duguet - Photographies : Sébastien Vallée